Musique cubaine

avec Ludmila Mercerón

Le concert de musique cubaine de Ludmila Mercerón

à Barcelonnette

Le concert live de la chanteuse & son orchestre devant un public conquis

Bio de Ludmila Mercerón : le meilleur du latin jazz, de la Salsa et du Son

Tout à la fois compositrice, professeur de chant et artiste, Ludmila Mercerón a baigné dès l’enfance dans l’univers des chants de la Trova cubaine et de la rumba.

Puis une carrière avec des musiciens de renom couronnée, en 2016 à New York, par une nomination aux Grammy Awards Latinos avec son album « Mas que un sentimiento ».

Plus de détails sur la « Diva Santiaguera » sur ce site dédié a sa promotion en Europe

Vous en saurez ainsi plus sur sa passion pour l’univers musical des chants de la Rumba et de la Trova cubaine.

Portfolio photo

Photo-reportage du concert live aux Fêtes Latino-Mexicaines de Barcelonnette

Histoire de la musique cubaine

Son origine et son histoire sont riches et diversifiées, résultant de l’influence de nombreuses cultures différentes, notamment africaines, espagnoles et autochtones.
Avant l’arrivée des Européens, les populations autochtones, telles que les Taïnos, avaient leurs propres formes de musique et de danse. Cependant, peu de traces de leur musique ont survécu en raison de la colonisation espagnole.
Au 16e siècle, les Espagnols y ont introduit leur propre musique, y compris des éléments de musique classique et religieuse. Les esclaves africains amenés à Cuba ont également apporté leurs traditions musicales, qui ont influencé la musique caribéenne.
Au fil des siècles, les traditions musicales espagnoles et africaines se sont mélangées pour créer un mélange unique de rythmes et de mélodies. La musique cubaine a évolué pour inclure des styles tels que la danzón, la contradanza et le « Son ».
Au début du 20e siècle, le jazz américain a commencé à l’influencer, créant le genre du jazz afro-cubain. Des artistes cubains comme Mario Bauzá ont joué un rôle essentiel dans le développement de ce style.
Dans les années 1920, le son cubain est apparu, fusionnant des éléments de la musique traditionnelle cubaine avec le jazz et d’autres influences. Cette fusion a donné naissance à la musicalité contemporaine et a été la base de la salsa, un genre musical populaire dans le monde entier.
Après la révolution cubaine de 1959, elle a continué à évoluer. Des artistes comme Buena Vista Social Club ont contribué à la popularité mondiale de la musique cubaine traditionnelle, notamment le boléro et la guaracha.
La musique pop cubaine a également connu du succès avec des artistes comme Gloria Estefan et Celia Cruz, qui l’ont mélangé avec des genres occidentaux pour créer une musique populaire internationale.
La musique cubaine continue d’influencer de nombreux genres musicaux, notamment la salsa, la musique latine, le jazz et la musique populaire mondiale. Des artistes cubains contemporains tels que Ibrahim Ferrer et Omara Portuondo continuent à perpétuer les traditions musicales cubaines tout en les adaptant aux goûts modernes.
En résumé, la musique cubaine est le fruit d’une longue évolution, mêlant des éléments culturels variés pour créer un son unique et influent dans le monde entier. Elle reste un élément important de l’identité culturelle de Cuba et continue d’avoir un impact sur la scène musicale internationale.

Origine et histoire de la Trova Cubaine

Citation d’article > cubalatina.com

Appelés trovadores, des groupes de troubadours chantent des chansons sentimentales à Santiago de Cuba, berceau de la Trova cubaine.
Découvrez comment des immigrants français de Saint-Domingue arrivèrent à Cuba où ils jouèrent un rôle important dans la naissance de ce style de chansons et de musiques traditionnelles .
Cet article décrit en détail les premières voix de la Trova et leur histoire.

L’unique instrument qui accompagne la voix des trovadores est la guitare.
Et la plupart des titres de la Trova se situent généralement dans un registre romantique.
Mais les textes de la Trova concernent tous les sujets.
Que ça soit les histoires d’amour, des notes humoristiques jusqu’au nationalisme, car des auteurs-interprètes participèrent activement à la guerre d’indépendance.
Après cette trova cubaine du milieu du XXe siècle a émergé la nouvelle trova, une des multiples facettes de la culture musicale caraïbéenne.
Toujours basé principalement sur la guitare et la voix, la nueva trova se caractérise par une recherche littéraire et par un langage musical influencé par différents styles comme le son cubain, le folk, le jazz et le rock.
Donc, si le sujet vous passionne, lisez la suite dans cet article très complet.

Retour en haut