Rumba Columbia

dans la « Cité des Princes »

Le concours de Rumba Columbia

au F.I.C d’Orange

Les participants au concours de danse du Festival International Cubano
dans la « Cité des Princes » en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Comment se déroule cette compétition au FIC d’Orange ?

La Columbia est une danse qui se pratique individuellement en défiant les autres danseurs.

Chaque participant cherchant à démontrer sa créativité, son agilité et sa musicalité aux autres danseurs.

A noter, l’interaction et le dialogue entre le danseur et le percussionniste.

A voir notamment sur les photos de ce concours organisé par le FIC, le Festival International Cubano d’Orange

Pour tout savoir sur ce style (aussi appelé Tango Congo Columbia), de sa naissance, des instruments en jeu, de sa structure et de son rythme, vous pouvez consulter cet article très complet sur le sujet

Ainsi, vous connaîtrez ses trois styles, son déroulement, ses origines, les accessoires utilisés et les caractéristiques de la danse.

Les explications concernent notamment la relation quinto/danseur. Car, dans ce genre musical folklorique, le quinto, le tambour marque les pas du danseur.

Voire, le joueur de quinto et le danseur peuvent même être en compétition.Et, ci-dessous, les images de cette compétition au FIC avec des concurrents hyper passionnés… et passionnant !

Portfolio photo

Les participants au concours du FIC

Origine de la Rumba Columbia

Également connue sous le nom de « Columbia » ou « Cumbia« , c’est un style de danse originaire de la région côtière de la Colombie, en Amérique du Sud. Elle fait partie intégrante de la culture et de la tradition de cette région et est souvent associée à des événements festifs et sociaux.
Elle se caractérisée par son rythme rapide, ses mouvements énergiques et son expression libre.

En voici quelques caractéristiques distinctives :

  • Rythme et musique : elle est généralement dansée sur des rythmes de tambours et de percussions, créant un tempo vif et entraînant. La musique qui l’accompagne est marquée par des éléments afro-caribéens, avec des rythmes syncopés et des mélodies entraînantes.
  • Mouvements du corps : les danseurs utilisent beaucoup de mouvements rapides des pieds et des jambes. Les pas consistent en des glissements, des sauts, des battements et des déplacements latéraux. Les mouvements des bras et des mains peuvent être expressifs et dynamiques, ajoutant du caractère à la danse.
  • Costumes et expression : les danseurs portent souvent des costumes colorés et traditionnels qui reflètent l’héritage culturel de la région. L’expression faciale et la communication non-verbale sont importantes, car elles permettent aux danseurs de raconter des histoires et de partager des émotions avec le public.
  • Interaction sociale : elle est souvent dansée en groupe, ce qui en fait une activité sociale et interactive. Les danseurs interagissent les uns avec les autres (ou alors avec les musiciens), se défiant parfois dans des séquences de mouvements improvisés.
  • Origine et signification : elle est profondément enracinée dans l’histoire de la Colombie et reflète les influences afro-caribéennes de la région. Elle était historiquement dansée lors de célébrations communautaires, de fêtes religieuses et d’autres événements festifs.

Cette danse vivante continue d’évoluer et de prospérer en tant qu’expression culturelle de la Colombie.

Les principaux styles de la Rumba

Citation d’article > juliensalsa.fr

Au cours de la traite négrière, les esclaves africains tentent de perpétuer leurs chants rituels accompagnés de tambours, voire par tout ce qui se trouve à portée de main comme les bords d’un meuble ou des caisses vides… Durant ces rares moments de détente, les influences des différentes ethnies africaines se mélangent pour produire une musique profane purement cubaine.

A l’abolition de l’esclavage, ces africains affranchis se dirigent vers les villes en quête d’un hypothétique emploi. Donc, pour occuper ces longues journées, l’habitude est prise de se réunir au cours de fêtes de Rumba (ou rumbones).

Cet article narre leur histoire et la naissance de cette danse ainsi que ses principaux styles : Columbia, Yambu, Guaguanco. Vous apprendrez comment est composé une formation de Rumba ainsi que l’histoire de ces musiciens et de leurs instruments.

De plus, l’auteur explique comment ce mouvement des rumberos, via leur musique, représente un cri de protestation contre leurs conditions sociales. Finalement, leur lutte contre l’esclavage va se muter en un combat contre la marginalisation.

Retour en haut